DE FR EN

AVENIR

Avancer ensemble

Notre vision est de conduire la Suisse vers un futur durable en matière de recyclage des appareils électriques et électroniques. Chacun d’entre nous peut obtenir de grands résultats. Mais notre engagement deviendra encore plus efficace si nous joignons nos forces. Nous utilisons ainsi nos synergies avec d’autres systèmes de reprise et nous nous engageons ensemble en faveur de notre vision.

Mise à jour du système SENS 2.0

Un équilibre sain

Les ajustements du système annoncés en 2015 nous ont beaucoup occupés en 2016, ainsi que nos partenaires, que nous avons plusieurs fois invités à collaborer et à nous transmettre leurs feed-backs. Une approche commune et aussi transparente que possible a été particulièrement importante en la matière. L’objectif était de rééquilibrer sainement les coûts d’élimination, en croissance rapide, et les recettes de la TAR.

Une analyse approfondie du système a montré dès 2015 que le système de reprise ouvert avec la structure existante autorisait des quantités de collecte dont le traitement ne répondait pas aux critères écologiques et économiques. En outre, et l’analyse l’a clairement montré, le système de reprise était globalement trop opaque. Le fait que ni SENS, en tant qu’exploitante du système, ni les fabricants, les importateurs et les revendeurs ayant l’obligation de payer n’aient suffisamment d’influence sur le fonctionnement et sur la réussite du système était également source d’insatisfaction.

Il est très important pour nous que l’infrastructure de recyclage reste intacte en Suisse. La mise à jour du système devrait entraîner une optimisation de la structure des centres de collecte (les petits centres se rattachant à des regroupements) et permettre de réaliser des économies en matière de transport (en évitant les quantités minimes) avec un niveau de TAR inchangé. Les conditions sont réunies, car de nouvelles entreprises en Suisse commencent par exemple leur exploitation.

Pour nous, une augmentation n’était pas envisageable car les fabricants et les importateurs suisses étaient déjà soumis à une forte concurrence des vendeurs étrangers et du commerce en ligne d’une part, et la hausse des coûts liée aux «resquilleurs» ne pouvait équitablement pas être répercuté sur les consommateurs suisses d’autre part.

Le cœur de SENS 2.0 est la répartition des chaînes de transport entre une «logistique du recycleur» et une «logistique SENS», la première continuant à traiter les gros volumes et la dernière principalement les petites quantités. Pour la logistique SENS, nous avons trouvé un partenaire logistique adapté en la société Giezendanner. Il a été possible à la fin de l’année 2016 de piloter et de traiter les petites quantités de manière centralisée via SENS. Mais comme à l’accoutumée, les appareils sont exclusivement transportés chez des SENS-Recycleurs en Suisse, l’élimination en Suisse reste donc garantie.

L’introduction de SENS 2.0 a eu lieu début 2017. Nous avons été particulièrement heureux de voir que plus de 600 centres de collecte et tous les partenaires de recyclage ont signé le nouveau contrat. Nous considérons cela comme une preuve de confiance et une incitation à travailler de toutes nos forces à la mise en œuvre de SENS 2.0.

Forum SENS, Swico, SLRS

Recyclage 4.0

Avenir lointain ou bientôt notre quotidien? L’intervenante invitée Karin Frick du GDI est persuadée que la révolution numérique bouleversera aussi l’élimination des déchets.

Le 24 août 2016, lors d’une journée de fin d’été radieuse, les représentants de SENS, de Swico et de SLRS et les personnes intéressées se sont réunis pour un après-midi passionnant. Avant que ne débute le programme du forum en tant que tel, les personnes qui le souhaitaient ont pu s’élever dans les airs et prendre un peu de hauteur, virtuellement tout du moins, avec le simulateur de vol d’oiseau Birdly.

Le simulateur de Max Rheiner entre temps connu dans le monde entier parvient à simuler le vol d’un oiseau avec un réalisme saisissant, à tel point que certains testeurs en ont eu le vertige. Le forum a cependant ensuite exploré les profondeurs des systèmes de reprise ainsi que les chiffres et les défis actuels du secteur du recyclage. Heidi Luck, Jean-Marc Hensch et Ivo Huber ont discuté de l’avenir de l’élimination des déchets et nous ont informés des activités de leurs organisations respectives. Intervenante invitée, Karin Frick du GDI a posé des questions provocantes telles que «Le jean intelligent deviendra-t-il le déchet spécial du futur?» ou «Quand verra-t-on un appareil électrique s’éliminer tout seul en fin de vie?» Cette chercheuse qui se consacre aux tendances a dessiné une possible évolution des futurs flux de marchandises – construction décentralisée, production et déconstruction – et s’est montrée convaincue que la «révolution numérique allait également modifier l’élimination des déchets». Le forum intitulé Recyclage 4.0 a été animé avec intelligence et suspense par Monika Schärer et judicieusement souligné par une «trash percussion performance» musicale du groupe allemand Groove Onkels.

 

Fair TAR

Prendre ses responsabilités en toute simplicité, avec «Fair TAR»

Solidaire et équitable, toute personne souhaitant agir selon ces valeurs a la possibilité, depuis 2016, de verser une taxe de recyclage volontaire sur les appareils électriques lorsque celle-ci n’a pas été prélevée à l’achat.

Les personnes achetant leurs appareils à l’étranger ou chez un revendeur sur Internet ne paient dans la plupart des cas aucune TAR. Si l’appareil arrive malgré tout en fin de vie dans le système de reprise de SENS, il le surcharge sans que son acheteur n’ait versé sa contribution. SENS a trouvé une solution simple à ce problème. Il suffit d’envoyer un SMS portant le texte «TAR» au numéro 488 pour verser une TAR volontaire de CHF 5.– à SENS. Agir de manière solidaire et équitable est un jeu d’enfant!

 

 

Il suffit d’envoyer un SMS portant le texte «TAR» au numéro 488 pour verser une TAR volontaire de CHF 5.– à SENS.

Livre pour enfants eRecycling

Lila et Tim découvrent l’eRecycling

Une bande-dessinée de SENS révèle tout ce que peut recéler un déchet en apparence sans intérêt.

L’hélicoptère télécommandé, la poupée qui parle, le petit robot rigolo: chaque enfant est aujourd’hui familiarisé avec les appareils électroniques. Mais chaque enfant doit également savoir que de tels appareils ne vont pas simplement à la poubelle une fois qu’ils ont fait leur temps. Pour encourager cette prise de conscience, nous avons développé et produit un livre d’images spécialement destiné aux enfants en bas âge et à leurs parents.

Les deux jeunes héros, Lila et Tim, découvrent une machine à laver qui a été abandonnée dans un pré. L’histoire à l’issue surprenante a été réalisée par le célèbre illustrateur Rolf Meier, qui a également dessiné les nouvelles histoires de Papa Moll et de Globi, en collaboration avec l’auteure Barbara Mettler. Nous nous réjouissons de pouvoir le remettre lors d’événements particuliers aux petits protecteurs de l’environnement ainsi qu’aux parents qui sont, espérons-le, tout aussi respectueux de la planète.